DRT Shanghai – salon de la plongée en Chine

Facade du centre des expositions de Shanghai

Du 12 au 14 avril 2019, nous avons participé au salon de la plongée de Shanghai, le DRT (Diving Resort Travel) Shanghai.

Nous avions un stand au sein de l’office de tourisme indonésien nommé Wonderful Indonesia.

Démonstration art traditionnel au salon de la plongée

Avec notre partenaire l’hôtel Anema, nous tenions donc un stand.

Nous y sommes allés à 2 Kheng et moi. Kheng sait parler et écrire en chinois.

Nous sommes arrivés à Shanghai la veille, le 11 avril afin de prendre nos marques.

Visa ou transit

Pour Kheng qui est singapourienne, aucune difficulté pour entrer en Chine. Elle n’a pas besoin de visa.

Pour moi, français, normalement il faut un visa.

Il existe une solution pour un très court séjour de 144h en transit.

En transit signifie qu’il est possible de rester sans visa si au retour on ne va pas dans le même pays qu’à l’aller.
Et, on n’est pas autorisé à bouger une fois arrivé. Je suis arrivé à Shanghai donc je devais rester à Shanghai, je ne devais pas aller ailleurs en Chine.

Donc, impossible d’avoir un billet aller-retour (et la douane chinoise semble très pointilleuse : les quelques occidentaux de mon vol, on a tous mis un temps long à passer la douane (on s’est tous retrouvé dans la même file après avoir fait la queue ou il ne fallait pas, il n’y avait rien d’indiqué comme quoi on devait aller au comptoir 45 et pas ailleurs).
Dans mon cas, le douanier m’a questionné sur le retour à Kuala Lumpur et finalement il a demandé à un collègue si Singapour et Kuala Lumpur au retour c’est possible en transit (enfin, c’est ce qu’il me semble avoir compris).

Nos vols pour rejoindre et revenir du salon de la plongée de Shanghai

Nous étions à Singapour depuis quelques jours, donc nous sommes partis de Singapour :

  • à l’aller on a fait Singapour – Shanghai direct et de nuit avec Spring Air, une compagnie chinoise à bas prix
  • au retour Shanghai – Kuala Lumpur (Malaisie) toujours en direct et de nuit avec Malaysia airlines (la compagnie nationale).
  • A Kuala Lumpur, on a passé la douane, changé de terminal (c’est très très mal indiqué, en fait ça ne l’est pas et un membre du personnel de l’aéroport nous a très mal orienté, c’est un chinois malaisien qui nous a aidé)
  • et finalement, après quelques heures d’attente, on a pris notre dernier vol Kuala Lumpur – Singapour.

4 jours sur place dont 3 consacrés au salon

Le jeudi matin après notre vol, on a rejoint notre hôtel vers 8h du matin déposé nos bagages et aller faire un tour / boire un café (Starbuck) avant de pouvoir récupérer notre chambre.

En fin d’après-midi, on a fait un tour à pied pour repérer les lieux :

  • comment rejoindre le centre d’exposition (5 minutes à pied)
  • visiter un peu (c’est le seul moment ou on se baladera)
Centre commercial à Shanghai

Autant dire qu’on n’a pas vu grand chose de Shanghai.

Mes principales surprises :

  • Uniquement des scooters électriques et par centaines (je n’en ai vu qu’un thermique)
  • Enormément de voiture de marques allemandes et des grosses (3 voitures françaises, 2 Renault et une DS)
  • Et aussi, une Rolls Royce :
Rolls Royce à Shanghai

Et donc, les 3 autres jours furent consacré au salon lui-même

Le Salon de la plongée ou DRT de Shanghai

Le premier matin, on a récupéré nos badges, puis on s’est installé sur notre stand.

Notre stand au salon de la plongée de Shanghai

Salon de 3 jours du vendredi au samedi de 10h à 18h.

Le vendredi fut une journée assez calme. On en a profité pour visiter le salon. Parmi les exposants, les fabricants de matériels de plongée étaient peu présents, uniquement Beuchat et Cressi (et Suunto pour les ordinateurs), absence d’Aqualung, de Mares et de Scubapro.

Beaucoup de structures étrangères : hotel / centre de plongée et surtout des croisiéristes (les chinois semblent très attirés par les croisières plongées).

En plus de l’Indonésie, un seul pays avait un stand les Philippines.

La principale journée fut le samedi, Kheng a été très occupé à renseigner les gens. J’ai aidé avec un allemand et un français.

Présentation du centre de plongée

Le dimanche fut similaire au vendredi jusqu’à environ 15h30 – 16h ou de nombreux stands ont commencé à ranger (soit plus de 2 heures avant la fermeture !).
Vers 17h, de très nombreux stands étaient déjà fermés et vidés et il n’y avait quasiment plus de visiteurs.
Nous sommes partis à 18h afin de rejoindre l’aéroport. Nous avons décollé en retard à 3h du matin.

Par conséquent, une expérience intéressante qui sera peut-être renouvelée l’année prochaine, selon les résultats obtenus cette année et en essayant de rester plus longtemps afin de visiter.